Auteur: Laura Gustafsson

Edition: Grasset

Date de parution: 3/02/2016

Nombre de pages: 297 pages

 

Résumé (tiré de la page Livraddict)

Dans les années 1920, au cœur de la forêt indienne, une meute de loups terrorise les villageois. Parmi ces bêtes, deux têtes blondes – deux fillettes sauvages, bientôt recueillies par le pasteur Singh dans son orphelinat pour être « civilisées ». Quelques années plus tard, une hôtesse de l’air, enceinte, apprend que son enfant est atteint de trisomie, et prend alors une décision aussi étrange que fatidique. Le même jour, un fait divers atroce défraie la une de tous les journaux anglais : la mort d’un tout jeune enfant, martyrisé par une mère immature et un beau-père sadique. À travers ces trois destins entremêlés, Laura Gustafsson dresse avec audace et humour le portrait glaçant du monde que nous partageons, gouverné par la cruauté, la bêtise et l’indifférence. Un monde où, plus que jamais, l’homme est un loup pour l’homme.

Avis

En voyant ce livre j’ai tout de suite craqué sur cette couverture. Elle est vraiment magnifique, vous ne trouvez pas??? Ensuite, j’ai lu le résumé et je me suis dit que c’est livre allait être super. Et effectivement, j’ai passé un très bon moment de lecture.

J’ai beaucoup aimé ce livre. L’auteur nous dévoile ici la cruauté et la bêtise humaines. Certains faits sont tirés d’histoires réels et sont juste horribles. Certaines scènes de violence sont vraiment dures à lire. Les personnages sont très bien décrits. L’histoire des fillettes sauvages est très intéressante. On y voit les différences entre l’Homme et l’animal sauvage. Certains points nous montrent que l’Homme peut être aussi voir plus cruel que l’animal.

Je vous recommande fortement ce livre très intéressant et qui nous fait réfléchir sur notre condition d’homme. Je lirai d’autres livres de l’auteur si j’en ai l’occasion.

Note 8/10

Publicités