Auteur: Anne Goscinny

Edition: Grasset

Date de parution: 13/04/2016

Nombre de pages: 139 pages

 

Résumé

L’auteur nous raconte les derniers jours d’une femme atteinte de cancer en phase terminale. Elle choisit de retourner où elle est née, à Nice. Elle choisit de passer ses derniers jours en compagnie de sa fille.

 

Avis

Je remercie les éditions Grasset pour ce partenariat.

J’ai beaucoup aimé ce roman très émouvant. Je ne sais pas si l’auteur a vécu certaines scènes du livre mais certaines scènes semblent très réelles et vécues. On est directement plongé dans le personnage de Jeanne. On arrive à ressentir ce qu’elle ressent à chaque moment et cela peut être très difficile par moments. Perdre l’un de ses proches (ici sa mère) nous est arrivé ou nous arrivera à tous et cela est d’autant plus facile à s’immerger dans l’histoire. Perdre sa mère c’est perdre une partie de nous, perdre ce qui fait notre identité et nos repères.

J’ai bien aimé l’alternance de point de vue entre Gabriel et Jeanne. Au début je ne comprenais pas l’intervention de Gabriel. Mais au fur et à mesure de l’intrigue on voit l’importance de ce personnage.

Ce livre est court. Il se lit en une heure environ. Cependant, tout y est. C’est ni trop ni pas assez.

Je recommande ce roman. Avertissement pour les personnes sensibles! 🙂

Note 7/10

Publicités