Auteur: Christian Carayon

Edition: Fleuve noir

Date de parution: 14/04/2016

Nombre de pages: 542 pages

 

Résumé

Dans le fin fond du Massif Central, le lac de Basse-Misère a beaucoup fait parler de lui lors de l’été 1980. Comme chaque année, une fête se déroule au bord de ce lac durant un weekend. Mais cette année-là, l’un des participants va retrouver les corps mutilés de trois adolescents et une enfant de 10 ans sur un îlot situé à quelques centaines de mètres du rivage. Peu de temps après, un présumé coupable va être inculpé pour ces meurtres.

Trente quatre ans plus tard, Marc Edouard Peiresoles, historien renommé, va revenir sur cette affaire qui le hante depuis son enfance.

Avis

De manière générale, j’ai beaucoup aimé ce roman policier.

En premier, j’ai aimé le personnage de Marc-Edouard. Au premier abord, il nous semble très distant, froid. Mais au fil de l’intrigue on arrive à se mettre à sa place, à l’apprécier et comprendre son mal être.

Ensuite, j’ai bien aimé revivre cet été 1980 et essayer de comprendre ce qui s’était passé cette nuit-là. J’ai adoré notamment les passages où Marc-Edouard retournent interroger les témoins et les familles. En lisant ce roman, j’ai pensé à la série TV anglaise Inspecteur Barnaby que j’adorais regardé étant enfant/ adolescente. J’ai eu l’impression que C. Carayon utilisait le même schéma d’écriture.

Enfin, l’écriture est haletante et addictive. L’auteur a su me surprendre notamment à la toute fin du roman. En effet, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans le roman. (j’ai seulement accroché à partir de 25% environ)  Cette réticence est due aux longues descriptions qui y sont présentes. Ces descriptions sont présentes tout au long du roman. Cependant, de point négatif, elles sont devenues point positifs car plus on avance dans l’intrigue plus elles nous permettent de se retrouver plonger au cœur de ce village et de cette histoire.  Pour ce qui est du dénouement, nous avons deux parties. La première m’a déçue sur le coup puisque je trouvais cette fin trop simple et attendue. Mais ce que j’ignorais, c’est que l’auteur en gardait sous le pied. En effet, à la toute fin, quand on croit que tout est fini, il nous lâche une bombe qui m’a agréablement surprise. Chapeau l’artiste!!

En conclusion, je vous recommande fortement ce livre. Je vais me renseigner sur l’auteur afin d’avoir de nouveau le plaisir de retrouver sa plume. Encore un auteur français qui prouve qu’il n’y a pas que les américains qui savent écrire!!

Note 8,5/10

Publicités