AuteurSophie Loubière

Edition: Fleuve noir

Date de parution: 13/10/2016

Nombre de pages: 584 pages

 

Résumé

Pierre Lombard n’a qu’une hâte : quitter les États-Unis, retrouver sa femme et son fils, et effacer l’ardoise de ces quatre années passées sur la Route 66 dans l’ombre d’un tueur en série, dont il a malgré lui écrit les mémoires. Bourré de remords, il se sent prêt à tout pour reconquérir Lola et Gaston. Mais cette dernière ne l’a pas attendu, et son cœur bat désormais pour Desmond, l’homme qui a justement mis fin au parcours sanglant du tueur. Retenu par des conférences dans la petite ville de Chautauqua, celui-ci assiste à des événements étranges, morts suspectes et autres disparitions d’objets énigmatiques, tandis que Lola le presse de revenir en France.

Avis

Je remercie les éditions Fleuve pour ce partenariat. J’ai lu le premier tome début Octobre et j’avais beaucoup aimé. La chronique est en ligne.

Les éditions Fleuve nous avait dit qu’on pouvait le lire indépendamment de Black Coffee. Mais j’avais préféré lire les titres dans l’ordre. Alors, certes on peut lire White Coffee sans lire Black Coffee puisque  l’auteur nous fait un résumé en début d’ouvrage. Par contre, ce résumé spoile le premier tome donc ATTENTION!!

J’ai beaucoup aimé retrouver les personnages du premier tome. On replonge directement dans cette ambiance que j’avais aimé. Cependant, j’ai été très déçue par cette suite. Mis à part pour la nostalgie des personnages je n’ai pas compris le choix de l’auteur pour ce roman. Je n’ai pas compris l’intérêt et l’utilité de cette intrigue. De plus, il est encore plus long que le premier; il est donc encore plus tentant d’abandonner cette lecture. Dommage…

Je l’ai lu car j’ai aimé retrouvé nos personnages. Je pensais à une autre alternative qui aurait pu être mieux. J’aime tout de même l’écriture de l’auteur donc je lirai d’autres romans d’elle. 

Pour conclure, je le conseillerai aux personnes qui ont lu Black Coffee. Cependant, je ne le conseillerai pas à des personnes qui veulent découvrir cette auteur. C’est celui que j’ai le moins apprécié des trois romans lus. (Mon préféré reste l’enfant aux cailloux)

Note 5,5/10

Publicités