Auteur: Solène Bakowski

Edition: Milady

Date de parution: 20/01/2017

Nombre de pages: 302 pages

 

Résumé

En pleine nuit, une femme attend face au Panthéon, seule, un petit sac dans ses bras frêles qu’elle serre comme un étau. Cette femme, c’est Anna-Marie Caravelle, l’abominable, l’Affreuse Rouquine, la marginale. Lorsque, vingt-quatre ans plus tôt, Monique Bonneuil décide de prendre en charge, en secret, à l’insu du reste du monde, l’éducation de la petite Anna-Marie, fille d’un suicidé et d’une folle à lier, elle n »imagine pas encore le monstre qu’elle abrite sous son toit et que, lentement, elle fabrique. La petite fille, poussée par ses démons, hantée par son histoire, incapable de distance, tue, un peu, beaucoup. Elle sacrifie, règle ses comptes, simplement. Mais que fait-elle là, cette jeune femme agenouillée en plein Paris, au beau milieu de la nuit ? Et que contient ce mystérieux sac qui semble avoir tant d’importance ? Voici l’histoire d’Anna-Marie Caravelle.

Avis

J’ai énormément  entendu parler ce livre par mes copinautes que ce soit sur Instagram ou Facebook. J’ai craqué et je l’ai pris en allant faire mes courses. 😀

Je l’ai lu en LC avec entre autres autres Marlène (Riz-Deux-ZzZ) et Séverine (Ilestbiencelivre).

J’ai tout de suite accroché à l’histoire. On est pris directement par l’histoire dramatique d’Anna-Marie Caravelle. Même si elle devient au fur et à mesure de sa vie « un monstre », on s’attache à elle. J’ai eu énormément d’empathie pour cette jeune fille. Le livre se dévore. Il se lit assez rapidement.

Ça aurait pu être un coup de cœur mais deux principales scènes m’ont gênés. La première est les deux scènes de massacre animalier. J’ai du à deux reprises lâcher mon livre à cause de ces scènes qui m’ont paru très violentes pour mon petit cœur d’amoureuse des animaux et principalement des chiens. De plus, la partie avec le triangle amoureux m’a semblé trop longue et m’a fait baisser mon rythme de lecture qui était plutôt très rapide.

En conclusion, je dirai que j’ai beaucoup aimé l’histoire de cette marginale qui n’a jamais eu de chance dans la vie. Je vous le conseille. L’écriture de l’auteur est belle et prenante. J’adore quand l’auteur arrive à faire vivre sait faire vivre ses personnages.

Note 8,5/10

Publicités