uteur: Philippe Jacques

Edition:auto-édité

Date de parution: 22/11/2016

Nombre de pages: 117 pages

Liens vers les sites pour acheter ce roman: 
Lien Amazon

Lien vers Lulu.com

 

Résumé

Rome -62 av. J.-C.Deux jeunes vestales mènent l’enquête , à la suite du supplice de l’une de leurs soeurs de culte accusée d’avoir laissé s’éteindre le feu sacré du temple de Vesta. En -62 avant J.-C., Caius Julius César n’était encore que le Pontifex maximus de la République romaine, le maître des cultes. L’ascension irrésistible du plus charismatique des patriciens aurait pu s’achever là, à la suite d’un scandale de moeurs et du procès de moralité qui s’en suivit. Dans la nuit du quatre décembre, son épouse Pompéia devait organiser les festivités mystérieuses de la Bona Dea, où nul homme n’était admis, car vestales et épouses de sénateurs, entièrement nues, s’y adonnaient à des rites lesbiens. Clodius, amant de Pompéia, déguisé en joueuse de flûte, curieux d’assister à ce rituel qui faisait fantasmer tous les hommes, s’introduisit dans la Régia et y fut démasqué. Personne n’avait encore romancé cet épisode réel de l’histoire de la République romaine. Et personne n’avait encore osé dévoiler, les mystères de la Bona Dea.

Avis

Je remercie l’auteur pour cette découverte. Sans sa proposition je pense que je ne me serai jamais tournée vers ce genre de roman. Hélas, j’aurai eu tord puisque j’ai beaucoup aimé me plonger au cœur de la Rome Antique. Cela m’a rappelé mes cours de latin où le prof. nous racontait des histoires et mes visites lors de mon séjour romain en 2016.

J’ai aimé en apprendre davantage sur cette période notamment sur les vestales que je ne connaissait que de nom. On sent que l’auteur est passionné par cette époque et nous le rend bien. J’aurai cependant que la fiction aille un peu plus loin et soit plus développé. L’histoire de ces vestales est bien mais sans plus. J’aimerai bien qu’à l’avenir l’auteur utilise toujours ses décors, ses descriptions et son savoir sur l’histoire tout en développant une vrai intrigue. Enfin dis comme cela ça a l’air simple mais je ne pense pas que je serai capable de faire pareil voir mieux que ce que l’auteur nous a fait. 😀

Si vous aimez (ou aimeriez découvrir) les romans historiques se passant dans la Rome Antique je pense que ce roman vous ravira.

Note 8/10

Publicités