Auteur: Brigitte Guilbau

Edition: Lilys édition

Date de parution: 28/02/2017

Nombre de pages: 210 pages

 

Résumé

« Malade, Charles Depreez refuse l’acharnement thérapeutique et fera tout pour que ses dernières volontés soient respectées. 102.670, c’est la clé du secret que cet homme s’apprête à révéler à Florence, une auxiliaire de vie qu’il considère comme sa fille. Une révélation difficile à accepter pour cette jeune femme en proie à la violence conjugale.

Peut-on rendre justice soi-même ? Avons-nous le droit de vie ou de mort sur les autres ? Œil pour œil, Florence sera entraînée dans la spirale d’une Loi vieille comme le monde: celle du Talion. »

Avis

Je remercie les éditions Lilys pour m’avoir permis de lire ce livre. Je suis très rarement déçue par cette maison d’édition belge qui propose d’excellent romans de genre différents.

Avant de lire ce roman, je n’avais pas relu le résumé. Je me suis donc plonger dans cette histoire sans rien y savoir. J’ai été agréablement surprise par cette histoire très touchante.

Les personnages (Charles et Florence) sont très touchants et attachants. Chacun a ses fêlures.

Le roman est court et se dévore. La signification du titre est forte. On le découvre vers le milieu du roman. Cette signification permet au roman de prendre un tournant auquel je ne m’attendais pas. On ne veut pas quitter cet environnement et on a envie de savoir la fin de cette histoire même si on a certains doutes.

Ce roman n’est pas un simple thriller. Je le considère davantage comme un drame qui nous fait réfléchir sur la condition humaine et notamment sur la loi du talion. JE vous recommande ce roman.

Note 8,5/10

Publicités