Auteur: Laure Manel

Edition: Michel Lafon

Date de parution: 18/05/2017

Nombre de pages: 275 pages

 

Résumé

Elle est partie aussi loin qu’elle a pu, pour rejoindre le début du bout du monde… et venir s’échouer au pied d’un rocher face à la mer d’Iroise.
Elle dit s’appeler Elsa.
Elle ne veut pas qu’on lui pose de questions.
Qui est-elle ? Que cache-t-elle ?
Et lui, que cache sa rudesse ? Lui qui l’accueille sans même savoir pourquoi …

Un roman à deux voix. Deux voix qui se racontent, et se taisent. Deux voix qui laissent place aux pas des chevaux, au vent qui plie les herbes sur la dune, au ressac sur le rivage et aux souvenirs échoués sur le sable.

Avis

J’ai été assez déçue par ce roman. J’en avais entendu que du bon et j’ai du mettre la barre trop haute.

Je me suis ennuyée pendant une grande partie du roman. Je n’ai aimé que la dernière partie quand on découvre toute la vérité sur le passé du personnage féminin principal.

J’ai eu une grosse antipathie envers celle-ci. Malgré le fait que je peux comprendre qu’elle soit mal dans sa peau, je l’ai trouvé molle et lâche. Après le dénouement j’ai un peu mieux compris mais tout de même…..

Par contre, j’ai bien aimé le personnage masculin. Je l’ai trouvé très touchant.

Leur relation m’a semblé trop irréaliste et m’a un peu gênée.

L’ambiance océan, mer, chevaux dépaysent beaucoup et fait beaucoup de bien. On se sent ailleurs le temps de notre lecture.

Bref, je le conseille aux fans de romance et de contemporain mais pour ma part, j’ai été déçue.

Note 7/10

Publicités