Auteur: Xavier-Marie Bonnot

Edition: Belfond

Date de parution3/11/2017

Nombre de pages: 302 pages

 

Résumé

Tout peut changer sauf vous-même. Sauf votre passé.
René Vasseur est une machine, un être au cuir épais qui a fait la guerre, qui a changé de nom. René Vasseur est un légionnaire. Après vingt ans d’absence, la haine au coeur, il revient dans son village natal, au fond d’une vallée industrielle dévastée par la crise. Peu à peu, surgissent les ombres du passé : la femme qu’il a aimée, l’ennemi d’enfance devenu flic, l’ami qui a basculé dans le grand banditisme, son père, ancien patron de la CGT locale, tyrannique et désabusé… Et le drame qui a bouleversé sa vie : la mort de son frère, Rémy, dix-huit ans, assassiné lors des grèves de décembre de 1986.
René est-il venu venger son frère ? Pourquoi ne l’a-t-il pas secouru alors qu’il en était capable ? Pourquoi a-t-il rejoint la Légion ?

J’ai peur. J’ai toujours eu peur. C’est peut-être pour cela que je suis dangereux.

Avis

J’avais hâte de découvrir l’auteur. Je l’avais rencontré au détour d’un salon en 2016 et j’avais apprécié sa personnalité et la façon dont il parlait de ses livres. Puis j’avais vu passer des avis sur les blogs des copines.

Avant de le rencontrer à St Maur en poche, j’ai voulu commencer le livre pour lui en parler. En une soirée j’avais lu un quart du roman. J’ai de suite accroché à cette écriture « brute ». Le roman se dévore. Je l’ai lu en trois jours et avec le salon je n’ai pas eu beaucoup de temps.

Le résumé nous parle de vengeance mais ce n’est pas ce que je retiens en premier de ce livre. On sent que l’auteur se met à la place de René. On sent dans l’intrigue toute la souffrance de cet ancien légionnaire auquel on s’attache très rapidement.

Les autres personnages aussi m’ont touché. Ils ont tous des fêlures et des forces. On sent que l’auteur a mis toutes ses tripes dans ce roman.

Ce que j’ai le plus aimé est la relation entre le père et le fils qui était inexistante avant le retour de René et qui va se développer tout au long du roman. On sent que la fierté est la principale raison de cette non-relation et le fait que les personnages vont arriver au fur et à mesure à baisser leur barrière m’a énormément touché.

Pour conclure, je vous conseille ce roman à 1000% . Je vous en reparlerai car j’ai acheté un autre roman de lui et ce ne sera pas le dernier….

 

 

Note 9,5/10

Publicités