Auteur: Jérôme Loubry

Edition: Calmann Lévy

Date de parution: 11/10/2017

Nombre de pages: 300 pages

 

Résumé

Une plongée suffocante dans les entrailles pourrissantes de Détroit, devenue cimetière de buildings Novembre 1998. Le corps du petit Peter est découvert dans un buisson de Palmer Park. Il a été enlevé, étranglé puis déposé là par un homme dont la taille, d’après les rares indices récoltés, dépasse de loin celle du commun des mortels. L’enquête est confiée à l’inspecteur Stan Mitchell, alias « le Molosse », un flic violent banni de Washington et exilé à Détroit, cette cité géante autrefois gloire de l’industrie automobile devenue capitale du crime et qui, chaque jour, sombre un peu plus dans la décrépitude. Bientôt, les enlèvements se multiplient et la presse commence à parler du « Géant de brume », croquemitaine terrifiant dévoreur d’enfants décrit par un témoin anonyme. Et tandis que la police patine, que Détroit se vide de ses habitants, Mitchell s’enfonce toujours un peu plus dans l’alcool et la solitude… L’affaire lui est retirée puis, avec le temps, à l’image des maisons de Détroit, abandonnée et oubliée. Quinze ans plus tard, les disparitions recommencent. Mitchell qui a réussi à arrêter la spirale de sa déchéance est à nouveau sur le coup, épaulé par une jeune inspectrice récemment arrivée en ville, Sarah Berkhamp. Grâce à eux, le tueur, un géant placide nommé Simon Duggan, est enfin arrêté. Deux enfants n’ont toujours pas été retrouvés et sont peut-être encore en vie. Mais Duggan refuse de coopérer. Il ne veut parler qu’à Sarah. Pour sauver les enfants, la jeune femme va devoir écouter les fantômes du passé…

Avis

Les chiens de Détroit est le premier roman édité de l’auteur et wahou!!! Quelle plume! On ne sent pas du tout ce côté premier roman. L’écriture est très travaillée. L’ambiance de cette ville déchue est très bien décrite. J’ai eu des frissons tout le long de ma lecture.

En plus de la ville qui se meurt, on a le thème de la disparition d’enfants et le kidnapping par un géant de brume qui sème la terreur et rajoute de la noirceur à cette ambiance déjà très glauque. 

Les personnages sont forts aussi surtout celui de Sarah. Elle a une particularité qui va peu à peu se mêler à l’intrigue et en faire un point fort de l’histoire.

Après, j’ai un bémol… cela fait quelques semaines que j’ai lu ce livre et j’ai peu de souvenir de ma lecture… notamment concernant l’intrigue. C’est une lecture que j’ai dévoré, que j’ai adoré sur le coup mais qui me laissera peu de souvenirs je pense.

Je suivrai tout de même les prochaines parutions de l’auteur car j’ai beaucoup aimé on style d’écriture. Je vous conseille ce roman surtout en cette période d’Halloween/automnale.

Note 8/10

Publicités