Auteur: Gipsy Paladini

Edition: Fleuve noir

Date de parution: 9/11/2017

Nombre de pages: 398 pages

 

Résumé

 » Fais tout de même attention. C’est quand on baisse la garde que les chiens attaquent.  »

Le temps où Marie se rêvait en justicière insoumise appartient au passé. Arrachée à sa campagne natale, condamnée aux artères viciées de la ville qui accueille la Brigade des jeunes victimes, où elle officie en tant que lieutenant, la jeune provinciale avale des couleuvres. Car sur le terrain, la justice est un concept. Suicides, harcèlements, disparitions, viols… Et comme si la cruauté du monde ne suffisait pas, Marie doit au plus vite se faire une place au sein d’une équipe de flics à vif.
Qui est l’homme dont Zolan crie le nom chaque nuit ? D’où vient cette fureur qui dévore Sophie ? Pourquoi, chaque premier jeudi du mois, le commandant reçoit-il toujours la même carte postale ? Voilà autant de secrets dissous dans les ténèbres urbaines au fond desquelles Marie espère enterrer le sien…

Avis

Depuis que je vois passer ce roman notamment dans les vidéos sorties livresques j’étais très tentée. Quand j’ai eu l’occasion de l’avoir en avant première je n’ai pas hésité à l’accepter et je l’ai lu de suite.

Le roman se découpe en deux parties correspondant à deux enquêtes bien distinctes. L’équipe cependant reste la même pour notre plus grand plaisir.

L’écriture est brute et efficace. J’ai beaucoup aimé le style de l’auteur. J’ai dévoré ce roman en une journée avec une large préférence pour la première enquête.

L’auteur ne cite aucune ville, aucun département. Elle choisit deux profils de victimes totalement différentes. Le but? Selon moi, cela nous permet de voir que la violence et les sévices sont partout peu importe notre catégorie socio-professionnelle, notre origine et culture….

Je note tout de même un point négatif. C’est ce qui fait que contrairement à ce que je pensais à la moitié du livre ce n’est pas un coup de cœur. J’ai trouvé que l’intrigue n’était pas assez approfondie, que l’auteur restait assez en superficie… En avançant dans ma lecture le soufflé est retombé notamment dans la deuxième partie. J’ai eu l’impression que l’auteur s’était retenue de nous en donner plus….

C’est le premier livre édité de l’auteur mais j’ai vu qu’elle avait une expérience dans l’auto-édité. Je pense que l’auteur a énormément de potentiel et peut encore aller beaucoup plus loin.

Merci à l’auteur pour ce bon moment rempli d’horreur et de brutalité très réaliste!! Je serai présente avec plaisir pour la suite de ses aventures! 🙂

 

Note 8,5/10

Publicités