Auteur: Anne Idoux-Thivet

Edition: Michel Lafon

Date de parution: 18/01/2018

Nombre de pages: 344 pages

 

Résumé

Alice végète depuis trois ans dans le déprimant état de chômeuse surdiplômée, quand elle a l’idée d’animer des ateliers d’écriture dans des maisons de retraite. Suzanne, Germaine, Jeanne, Elisabeth, Georges, Lucien… : les anciens dont elle croise la route sont tous plus attachants les uns que les autres. Au fil des séances d’écriture, les retraités dévoilent des bribes de leur passé tout en complotant pour influer sur l’avenir d’Alice. Un roman sur la solitude et la nostalgie. Sur l’amitié, la tendresse et l’amour, aussi…

Avis

J’en avais entendu beaucoup parlé sur la chaîne de Candyshy l’année dernière et j’avais très envie de découvrir ce roman.

J’ai beaucoup aimé ce roman. C’est le style de roman contemporain que j’aime lire quand j’ai un coup de mou. Le style m’a fait pensé à celui d’Eva Giraud que j’aime beaucoup. Les chroniques sur ses livres dont Les amants d’Henriette sont en ligne sur le blog.

Ici, on se retrouve avec une jeune femme complètement perdue dans sa vie, tant professionnelle que personnelle. Elle va trouver l’idée de créer des ateliers d’écriture et de lecture au sein de deux maisons de retraite et d’une école. Elle va ainsi pouvoir s’épanouir et j’ai beaucoup aimé cette idée de roman.

Les personnages sont tous très attachants mais je garde tout de même un excellent souvenir de Germaine. C’est une de mes mamies de roman préférées  que je ne suis pas prête d’oublier. L’un des passages concernant ce personnage m’a totalement bouleversé et surprise.

L’histoire se lit très vite. On tourne les pages à une vitesse folle. D’autant plus qu’à chaque chapitre on change de point de vue de personnage donc on a hâte de voir la suite des aventures de nos personnages. On pourrait croire que c’est un roman « tranquille et monotone » mais ce n’est pas cela du tout. On est touché par l’histoire de chaque personne. C’est un roman qui fait du bien. Je vous le conseille si vous aimez les contemporains bien écrit et plein de profondeurs.

Note 8,5/10

Publicités