Auteur: Simo Hiltunen

Edition: Fleuve

Date de parution: 08/02/2018

Nombre de pages: 592 pages

 

Résumé

La violence est-elle héréditaire ?

La famille Virtanen est unie, bien sous tous rapports. Les parents ont un emploi stable, leurs deux filles mènent une scolarité brillante. Ils sont sociables, serviables, avenants. Tous leurs voisins s’accordent à le dire. Pourtant, un jour, le père tue ses enfants, puis son épouse, avant de se donner la mort.

Pour Lauri Kivi, chroniqueur judiciaire dans l’un des plus grands quotidiens d’Helsinki, cette tragédie n’est pas sans en rappeler d’autres de même nature. Il décide d’investiguer. Il étudie les cas, traque les similitudes, interroge sans relâche et découvre enfin que sous leur aspect lisse, ces familles cachaient aux yeux de tous de terribles drames. Enfant, Lauri lui-même a été marqué par la violence de son père et cette enquête réveille ses démons intérieurs. Pire, des rapports troublants semblent le lier à l’une des victimes.

Et si ces tueries familiales n’étaient pas le résultat d’une soudaine folie meurtrière mais le fait d’un tueur en série ?

 

Avis

J’ai éprouvé quelques difficultés pour lire ce roman. Cependant, à distance je me dis que c’est un très bon roman…. Je m’explique.

Tout d’abord, on commence par une action forte. En effet, on retrouve Lauri qui travaille en tant que journaliste dans les affaires de familicides… Un flic se serait suicidé après avoir tué femme et enfants… Or Lauri a du mal à croire à cela car ces derniers temps ce n’est pas le seul cas de familicide…. L’intrigue est posée et on a envie d’en savoir plus….

Cependant, j’ai mis plus d’un mois pour le lire. J’avais peu de temps à accorder à la lecture et des soucis personnels faisaient que j’avais du mal à me concentrer dans une lecture. D’autant plus qu’ici, il faut le reconnaître, nous avons beaucoup de longueurs. Sachant que c’est un roman scandinave on s’y attend. Les longueurs et les descriptions à n’en plus finir en font leur marque de fabrique et leur succès. Mais ici, je pense que ce n’était pas le bon moment pour moi d’aborder cette lecture.

Et en ce qui concerne les personnages et plus particulièrement le personnage du journaliste Lauri Kivi?? Je l’ai beaucoup aimé. L’auteur nous le rend attachant malgré son côté violent et paumé. Tout au long de ma lecture j’étais à ses côtés. On vit avec lui toute cette histoire et tous les tourments qu’il va traverser également.

J’ai également beaucoup aimé toutes les métaphores autour du loup et de l’homme. Les citations glissés au début ou dans le roman permettent de faire le lien avec l’intrigue. J’ai beaucoup aimé ce côté nature et sauvage. J’ai adoré me plonger dans les paysages finlandais durant ce mois de lecture.

Je  conseille Si vulnérable aux fans de thrillers scandinaves. Une très bonne intrigue qui parle d’un thème fort, un très bon personnage principal mais avec beaucoup trop de longueurs à mon goût.

Note 7,5/10

 

 

 

Publicités