Auteur: Lawrence Millman

Edition: Sonatine

Date de parution: 15/03/2018

Nombre de pages: 208 pages

 

Résumé

1968, Hollinsford, New Hampshire. Élevé par son père, Jesse a toujours été un outsider au comportement inquiétant, rejeté par les autres enfants du village. Avec l’adolescence, les choses ne s’arrangent pas. On l’accuse aujourd’hui d’avoir violé une jeune fille, on le menace d’un placement en institution spécialisée. Mais tout ce qui préoccupe Jesse, ce sont les images du Vietnam, qu’il suit obsessionnellement à la télévision, celles de cette guerre où est parti son frère Jeff, qu’il idolâtre. Lorsque celui-ci, démobilisé, revient au pays, rien ne se passe comme Jesse l’espérait. Et c’est pour notre héros le début d’une escalade meurtrière à la noirceur extrême.

Entre le Holden Caulfield de L’Attrape-cœur et le Patrick Bateman d’American Psycho, Jesse est difficile à situer. Est-il la victime d’un handicap mental, d’un contexte familial perturbé, d’une société où fleurissent les images violentes, ou bien un tueur en série sans empathie, capable d’éliminer ses contemporains aussi facilement que ces rats sur lesquels il aime tirer ? Lawrence Millman nous abandonne entre ces hypothèses perturbantes, jusqu’aux dernières pages du livre et leur étonnante conclusion.

Avis

J’ai un avis plutôt mitigé pour ce roman. J’attendais autre chose de ma lecture.

On retrouve le personnage de Jesse qui est déficient mental et qui a en admiration son frère parti se battre au Vietnam. Il est fasciné par cette guerre. Il va en développer une obsession très dangereuse qui va s’accentuer au retour de son frère et en retour aux violences qu’il subit à l’école. Jeff n’est plus le grand frère que Jesse a connu. Il va se mettre en tête de tout faire pour aller combattre lui aussi au Vietnam. Pour moi, j’avais plus compris que Jesse était devenu schizophrène plutôt qu’il était déficient mental comme lu dans le résumé après coup.

La plume de l’auteur est particulière. J’ai eu beaucoup de mal. Je pense que cela est peut être volontaire de la part de l’auteur. Celle-ci s’adapte au personnage de Jesse et à son niveau intellectuel. Cependant, cela m’a freiné dans ma lecture et dans la compréhension de celle-ci. J’ai mis une semaine à lire ce roman alors qu’il est court. J’ai du faire des pauses et je n’avais pas spécialement envie de reprendre ma liseuse le soir.

De plus, je m’attendais à ce que l’auteur développe plus le personnage du frère qui revient de la guerre mais non. L’histoire se base à 95% sur Jesse. Son histoire fait assez froid dans le dos et on se demande ce que ce jeune homme va devenir une fois adulte….

C’est un roman noir assez particulier avec de la violence. Je vous le recommande si vous êtes curieux de voir qui est Jesse et ce qu’il devient. Après cela ne restera pas un livre que je recommanderai de premier abord.

Note 6/10

Publicités