Auteur: Virginie Grimaldi

Edition: Fayard

Date de parution: 2/05/2018

Nombre de pages: 396 pages

 

Résumé

Anna, 37 ans, croule sous le travail et les relances des huissiers. Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner. Sa vie défile, et elle l’observe depuis la bulle dans laquelle elle s’est enfermée. À 17 ans, Chloé a des rêves plein la tête mais a choisi d’y renoncer pour aider sa mère. Elle cherche de l’affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais. Comme le carrosse de Cendrillon, ils se transforment après l’amour. Lily, du haut de ses 12 ans, n’aime pas trop les gens. Elle préfère son rat, à qui elle a donné le nom de son père, parce qu’il a quitté le navire. Le jour où elle apprend que ses filles vont mal, Anna prend une décision folle : elle les embarque pour un périple en camping-car, direction la Scandinavie. Si on ne peut revenir en arrière, on peut choisir un autre chemin.

Avis

J’avais très envie de découvrir l’écriture de cette auteure si adulée. J’ai également son deuxième roman, Tu comprendras quand tu seras plus grande dans ma pal depuis 2 ans… Honte à moi.

Ici, l’idée de road-trip mères-filles me tentait énormément. De plus, que dire de cette couverture à part qu’elle est splendide?! Raison futile puisque je l’ai lu en ebook… 😛

J’ai dévoré ce roman en une soirée/nuit. Cela faisait un moment qu’un roman ne m’avait pas fait passé une courte nuit. J’ai beaucoup aimé ce livre. Je ne serais expliquée ce qu’il m’a manqué pour que ce soit un coup de cœur…

J’ai beaucoup aimé les personnages. Ils sont tous différents et attachants. J’ai eu un coup de cœur pour le personnage de Lily. Qu’est-ce qu’elle m’a fait rire!! En plus cela m’a rappelé les mots que j’écrivais dans mon journal intime au même âge. C’est en les relisant qu’on comprend mieux qui nous sommes devenus. Le personnage de Chloé est tellement représentatif des adolescents actuels. J’ai beaucoup aimé son évolution tout au long de ce roman. Tous les personnages de ce roman ont un impact, une importance sur l’intrigue et l’issue de celle-ci.

J’ai beaucoup aimé comment Virginie Grimaldi mélange l’humour et la légèreté pour parler de sujet douloureux et sensibles. On ne peut être que bouleversé par la vie d’Anna. Je n’ai pas pu quitter ma lecture. Je voulais connaître l’issue de ce voyage « initiatique » pour ses trois femmes. Les chapitres sont courts. On alterne à chaque fois entre le point de vue d’Anna, Chloé et Lily. Cela permet de rajoute du rythme à l’histoire et de l’addiction.

Je le conseille à tous. Si vous avez un coup de mou je pense que c’est une auteure à lire. Je lirai prochainement son autre roman que j’ai. Ce côté « feel-good » m’a fait pensé aux livres d’Eva Giraud que j’adore.

Note 8,5/10

Publicités