Auteur: Louise O’Neill

Edition: Stéphane Marsan

Date de parution: 16/05/2018

Nombre de pages: 279 pages

 

Résumé

Emma a dix-huit ans, c’est la plus jolie fille du lycée. En plus d’être belle, elle est pleine d’espoir en l’avenir. Cette nuit-là, il y a une fête, et tous les regards sont braqués sur elle.
Le lendemain matin, ses parents la retrouvent inanimée devant la maison. Elle ne se souvient de rien. Tous les autres sont au courant. Les photographies prises au cours de la soirée circulent sur les réseaux sociaux, dévoilant en détail ce qu’Emma a subi. Les réactions haineuses ne se font pas attendre ; les gens refusent parfois de voir ce qu’ils ont sous les yeux. La vie d’Emma est brisée ? Certains diront qu’elle l’a bien cherché.

Avis

Depuis sa sortie en VO il y a maintenant 3 ans, j’ai vu passer énormément de bons avis. Quand j’ai vu qu’il avait été traduit j’ai sauté sur l’occasion pour le lire.

J’ai un avis assez mitigé sur ce livre. La déception est sûrement due à mon attente et aux avis des autres. J’ai trouvé de nombreux points communs avec l’histoire du livre 13 reasons why. Pour ainsi dire, j’ai ressenti la même chose en lisant les deux romans.

Le style d’écriture est très simple. Les chapitres correspondent aux jours qui défilent et on va y suivre Emma pendant deux ans. Le roman se lit vite.

On se retrouve dans la tête d’Emma avant pendant et après son viol. On y voit donc l’évolution du personnage à travers son point de vue. J’ai eu du mal à m’accrocher à Emma tout comme j’avais eu du mal pour Hannah dans 13 reasons why. C’est ce côté adolescent qui m’a gêné. Surtout qu’Emma à 18 ans et devrait être plus mûr pour moi…

Cependant, j’ai aimé la fin qui peut paraître frustrante au premier abord mais qui est malheureusement très réaliste. On est loin du roman pour adolescent habituel. Pas de romance, pas de happy end,…

Le sujet des soirées avec alcool, drogues, sexe… est très bien traité tout comme celui-ci du viol et du regard de la société sur ce fait. Ce roman a beau se passer en Irlande, il pourrait très bien se passer en France ou ailleurs dans le monde. La culpabilité de la victime est malheureusement trop fréquente encore aujourd’hui. Il faut bien rappeler qu’une femme/fille ne cherche jamais à se faire violenter ou violer. (peu importe son attitude, sa tenue vestimentaire,…)

Vous l’aurez compris c’est loin d’être un coup de cœur pour moi. C’est une lecture très intéressante qui peut permettre d’ouvrir le dialogue au lycée notamment. Je ne suis plus forcément le public cible. Je pense que cela m’aurait davantage émue il y a 10 ans. Si vous avez aimé ou adoré 13 reasons why je le répète mais vous l’allez beaucoup aimé celui-ci également.

Note 7/10

Publicités