Auteur: Virginie Grimaldi

Auteur: Virginie Grimaldi

Edition: Fayard

Date de parution: 4/05/2016

Nombre de pages: 512 pages

 

Résumé

A 32 ans, Julia, psychologue ne croit plus au bonheur. Après avoir perdu surccessivement son père, son fiancé et sa grand-mère, elle se laisse aller sans réagir. Jusqu’au jour où elle répond, sur un coup de tête, à une offre d’emploi de thérapeute en maison de retraite à Biarritz.

Avis

J’ai adoré retrouver la fraîcheur et l’humour de Virginie Grimaldi. J’ai commencé cette autrice l’année dernière avec son dernier roman publié, Il est grand temps de rallumer les étoiles. J’ai retrouvé avec plaisir tout ce que j’avais aimé dans ma lecture précédente. 

Elle aborde ici le thème de la vieillesse, de la famille et des différentes relations humaines. Certains moments sont émouvants. On passe donc des larmes de rires aux larmes de tristesse. 

Tous les personnages sont caractéristiques, uniques et attachant. Chacun peut s’identifier dans l’un d’eux. C’est une des qualités des romans de l’autrice. 

J’ai adoré aussi me retrouver en maison de retraite. Pour ceux qui ne le savent pas, je suis infirmière. Pour payer mes études j’ai travaillé en maison de retraite et en soins de suite et réadaptation où je fréquentais des personnes âgées. Je trouve que c’est un public très intéressant. J’ai énormément appris grâce à leur récit de vie et les leçons qu’ils en ont tirés. C’est sûrement pour cela que j’aime les romans avec pour personnages principaux (ou même secondaire) les personnes âgées. Ici, cela m’a rendu nostalgique lors des échanges entre Julia et les résidents. Peut être qu’un jour je finirai par travailler de nouveau avec ce public…

Je n’ai qu’un regret: l’avoir laissé si longtemps traîner dans ma pile à lire!!

Je vous le conseille si vous aimez ou voulez découvrir la plume de Virginie Grimaldi, les contemporains avec de la fraîcheur et de l’humour. N’ayez pas peur de vous attacher à ses personnages et de vivre avec eux au sein des Tamaris. Pour moi, l’autrice devient une valeur sûre du genre et j’aime me jeter dans ses livres lors de moments où j’ai envie de lecture « doudou », réconfortante.

Note 8,5/10