Auteur: Ariane Bois

Edition: Belfond

Date de parution: 14/03/2019

Nombre de pages: 240 pages

 

Résumé

C’est l’histoire de Pauline et Clémence, deux fillettes inséparables, deux sœurs vivant près des champs de cannes à sucre, qui un jour, en allant chercher de l’eau à la rivière, sont enlevées, jetées dans un avion, séparées, et qui devront affronter bien des épreuves avant de comprendre ce qui leur est arrivé. Il ne s’agit pas d’un conte pour enfants, même cruel, mais de la véritable histoire des exilés de la Creuse, un transfert massif d’enfants venus de l’île de la Réunion pour repeupler des départements isolés de la métropole en 1963, contre leur gré et celui de leurs familles, devenue un scandale d’état. Dans ce roman, c’est la fille de Pauline, Caroline, qui, trente ans plus tard, mène l’enquête sur l’enfance de sa mère, provoquant ainsi des réactions en chaîne et l’émoi de celle qui pour survivre a dû tout oublier…

Comment devenir soi quand on vous a menti ? Peut-on se reconstruire un arbre généalogique ? Qu’est- ce qu’était l’adoption dans le secret et les non-dits des années 1970 ? L’histoire d’une résilience, d’une reconstruction et une plongée dans un épisode peu glorieux de l’histoire de France à travers les yeux de deux enfants.

Avis

A la lecture du résumé, j’étais très attirée par cette lecture. Je ne connaissais pas ce fait  historique français. De plus, nous en avons discuté brièvement avec l’auteur lors de notre rencontre au salon Paris livre.

J’ai été bouleversé par cette « magnifique » histoire portée par une très belle plume. Je me suis énormément attachée au personnage de Pauline/Isabelle ainsi qu’à sa fille et à son papa. Je suis sortie de ma lecture, les larmes aux yeux en voulant le faire lire à la terre entière.

Je ne connaissais pas la plume de l’auteur mais j’ai très envie de lire ses autres romans. Elle m’a embarqué dès les premières lignes de cette histoire. J’ai suivi Pauline dans son histoire de vie très triste et révoltante. Lors de ma lecture, les émotions se sont succédaient. J’ai été triste, révoltée, joyeuse, emplie d’espoir. A chaque chapitre je me demandais comment ce rapt a pu être possible dans le plus grand silence et sans aucune révolte. L’auteur fait une mise au point à la fin sur l’évolution de cette histoire en ce qui concerne la reconnaissance de cet acte par l’Etat.

Je vous recommande ce livre magnifique si vous aimez les contemporains inspirés de faits réels, si vous voulez découvrir Pauline, Clémence et les autres enfants réunionnais de cette histoire. Je lirai sans aucun soucis et avec grand plaisir les autres livres d’Ariane Bois. Ce livre m’a bouleversé. Je le relirai un jour c’est certain. Maintenant c’est à votre tour de découvrir cette histoire.

Note 8/10

Publicités