Edition: Belfond

Date de parution: 6/06/2019

Nombre de pages: 315 pages

 

Résumé

Jo et Kay se sont rencontrées à New York au cours de leurs études d’infirmière à la fin des années 1930. Désireuses de partir à l’aventure, les deux jeunes femmes s’engagent aux côtés des Alliés. C’est là que leurs chemins se séparent.
Jo est envoyée sur le front de l’Ouest, en France, où elle doit superviser un hôpital de fortune comptant six blessés : des vies fragiles pour lesquelles elle représente le seul espoir et qu’elle entend protéger jusqu’au bout. Kay est envoyée à Hawaï. Après une parenthèse enchantée sur les plages de sable blanc, l’attaque de Pearl Harbour signe pour elle le début du cauchemar : prisonnière des Japonais, elle est déportée dans un camp à Manille.
Dans l’horreur des corps mutilés, de la maladie et de la famine, chacune s’accroche à sa vocation, mais aussi à l’amour et à l’amitié, pour trouver le courage de supporter l’insupportable. L’espoir sera-t-il plus fort que la mort ? Que restera-t-il de leur précieux lien après ces années de séparation et de souffrance ?

Avis

J’ai beaucoup aimé ce roman historique. On se plonge à la fin de la seconde guerre mondiale. L’histoire est racontée via le point de vue de deux infirmières américaines. On sent les corps et les cœurs fatigués par cette guerre qui dure depuis 6 ans déjà. L’une est toujours sur le front en Europe Occidentale. L’autre est retenue prisonnière aux Philippines. Cela nous permet en alternance de suivre les deux points du globe pendant la fin de la guerre.

Ces deux femmes sont très attachantes et montrent la force et le courage de ces femmes pendant la guerre. C’est un très bel hommage que leur rend Teresa Messineo dans ce roman. Elles apportent un peu de douceur, d’espoir et de moral à ces hommes qui sont blessés, malades, mourants et loin de leurs proches. Elles mettent toujours leur travail et leur dernières forces en avant pour eux quitte à s’oublier et sacrifier leur santé.

Je vous le recommande si vous aimez les romans historiques mais aussi les romances. Sans être centré dessus, nous avons des romances/flirts qui permettent de mettre un peu de baume en cœur dans ce monde rempli de violence et de morts. Cependant, ne vous attendez pas à n’avoir que du « happy end »: nous sommes pendant la 2e guerre mondiale…

Ce livre est beau, émouvant et à lire absolument. Ce métier est encore très dur et très mal considéré mais on ne peut pas le comparer à celui exercé par ces femmes de courage sur le front. Elles sont aussi importantes pour la victoire française que les hommes partis au front.

Note 8/10

Publicités