Edition: Belfond

Date de parution: 8/11/2018

Nombre de pages: 278 pages

 

Résumé

D’origine modeste et issu d’une famille républicaine, Albert Corner a combattu lors de la première guerre d’indépendance de Cuba. À son retour au pays, il n’a plus qu’une idée en tête : s’enrichir, quitte à verser dans la criminalité.
Des années plus tard, il jouit d’un statut d’homme d’affaires reconnu. Mais, en 1909, la révolte est aux portes de la ville : le syndicalisme ouvrier affronte violemment le gouvernement espagnol au sujet de la mobilisation pour la guerre au Maroc. Et dans cette Catalogne au bord de l’explosion, les enfants Corner pourraient bien trahir les idéaux fraîchement bourgeois de leur père.
Entre les aspirations révolutionnaires des uns et les désirs d’émancipation des autres, l’équilibre de la famille et des affaires est en danger…

Avis

Ne connaissant pas du tout cette partie de l’Histoire, j’avoue avoir mis une cinquantaine de pages à rentrer dans l’histoire et comprendre l’intrigue. Une fois que je me suis repérée j’ai adoré et j’avais du mal à lâcher ma liseuse. J’ai trouvé cette histoire très intéressante. On traverse la fin du 19e siècle avec l’indépendance de Cuba grâce aux personnages d’Albert puis le début du 20ème siècle avec ses enfants. J’ai trouvé que c’était un très bon mélange entre roman sur les secrets de famille et roman historique.

On y parle de conflit politique entre le Maroc et l’Espagne, entre le gouvernement et la Catalogne, d’homosexualité, de prises de conscience sur l’Indépendance des femmes,… On y suit également le début de la construction de la Sagrada Familia et du Barcelone moderne. J’ai beaucoup appris lors de ma lecture et j’aime beaucoup ce genre de roman.

Je le recommande aux personnes qui aiment les romans historiques.

Note 8/10

Publicités