Edition: French Pulp

Date de parution: 20/06/2019

Nombre de pages: 285 pages

 

Résumé

Un jeu en ligne ultra violent et ultra réaliste… Si réaliste que lorsque les joueurs se déconnectent de la plate-forme, certains d’entre-eux ne prennent pas conscience de leur retour à la réalité, et continuent de tuer… Dans quel monde vivons-nous vraiment?? Sommes-nous les acteurs de nos vies ou n’en sommes-nous que les marionnettes?? Et dans ce cas, qui tire les fils de nos destinées?? Cette banalisation de la violence et du sexe ne finira-t-elle pas par conduire l’humanité aux frontières d’un chaos irréversible ? À l’heure des réseaux sociaux, de l’hyperconnexion, des drogues de synthèse, et de l’impression des armes à feu en 3D, l’adolescence est en passe de supplanter l’adulte et de prendre le contrôle…

 

Avis

Je pensais le commencer avant de dormir et finalement je l’ai lu d’une traite. Comme souvent avec les livres de cet auteur, je me suis laissée embarquer dès les premières pages. Les thèmes abordés sont d’actualités et bien traités.

Il y a cette frontière très mince avec la science-fiction où on se demande si c’est l’effet de la drogue, des jeux vidéos ou le côté fiction de ce roman. On est immergé au cœur d’un roman où règne la violence des jeunes, les jeux de réalité virtuelle  et où tout comme les adolescents actuels on a du mal à savoir le vrai du faux.  On y suit la genèse de la violence et de la perdition des jeunes suite à l’omniprésence des médias, des réseaux sociaux, de la banalisation de la violence et des armes entre autres,…

Ce roman ouvre à l’échange et à la discussion. J’aurai adorer lire et étudier un roman de ce genre en cours de Français.  L’auteur s’est inspiré du meurtre de Kévin et Sofiane à Échirolles en 2012 suite à une rixe entre jeunes  pour le constat de départ de son roman. On avait notamment su que la rixe avait débuté à cause d’ « un mauvais regard ». A partir de là, on peut se poser de multiples questions: quel est le sens de la vie et de la mort pour ces bourreaux? D’où vient cet acharnement et cette violence? Se rendent-ils compte de leur geste et des conséquences de ceux-ci? Enfin, vous l’avez compris, la lecture de ce roman ne m’a pas laissé indemne et m’a énormément intéressée.

Je vous le recommande mais seulement à ceux dont les scènes violentes ne rebutent pas. Si vous l’avez lu n’hésitez pas à revenir m’en parler et me donner votre avis. je suis curieuse de voir ce que vous en pensez.

Note 7,5/10

Publicités