Edition: French Pulp

Date de parution: 24/10/2019

Nombre de pages: 592 pages

 

Résumé

Elle a incliné le cou, le visage déformé par les flocons épais qui se déposaient déjà sur le carreau. Elle a cherché son regard à travers le verre qui s’opacifiait de seconde en seconde, mais les lunettes noires l’ont empêchée de le trouver. Alors, elle s’est détournée vers le pont et elle a commencé à marcher en direction de la gare, son manteau ouvert claquant sur ses jambes face au vent glacial. Dans la voiture, le son des feux de détresse rythmait sa progression comme le tic-tac d’une minuterie. Une femme qui arrivait en sens inverse s’est retournée sur elle. Elle a eu un temps d’arrêt, comme si elle doutait de ce qu’elle venait d’apercevoir. Il a vu un panache de vapeur sortir de la bouche de l’inconnue. Elle s’est figée d’horreur au moment où Myriam a laissé tomber son manteau dans la neige et a enjambé le parapet. Elle s’est précipitée vers elle en hurlant, mais il était trop tard. Après un dernier regard en direction de la voiture immobile, Myriam, entièrement nue, avait déjà sauté dans le fleuve.

Avis

J’ai lu quelques one-shot de cet auteur mais jamais un livre de cette saga avec ce duo de flics. Et j’ai tout autant adoré. En un tome, je me suis énormément attachée à Daniel et Lisa. C’est un des très gros point fort de Jacques Saussey. Il sait dépeindre les personnages (et la société aussi) tellement bien qu’on a l’impression que c’est une histoire vraie qu’il nous raconte et non une fiction. C’est assez difficile aussi à cause de cette raison de prendre du recul pendant notre lecture. On vit les émotions comme si on participait à l’intrigue.

La plume de l’auteur est addictif et fluide. Elle nous fait oublier le poids du livre qui peut causer des tendinites du poignet à certains. 🙂

J’ai été encore plus touchée par l’enquête parallèle faite par Daniel qui le ramène dans son passé et qui a des effets sur sa vie personnelle. J’ai donc très hâte de lire les précédents tomes et d’avoir la suite. Car oui, Jacques Saussey a beau être un conteur: son genre à lui est loin de celui des contes de fées…. C’est violent, noir mais tellement plaisant à lire. Et il ne peut pas nous laisser avec une fin pareille!!! Ce n’est pas drôle du tout Mr Saussey de jouer avec notre petit cœur!!!

Ici, il fait un bel hommage à la Femme et notamment aux violences faites à celle-ci.

Vous l’avez compris je pense; si vous ne l’avez toujours pas, vous savez ce qu’il vous reste à faire. Et puis c’est bientôt Noël…. Un Jacques Saussey sous le sapin ça fait toujours bon effet je pense. 😛

Note 9/10