Edition: Belfond

Date de parution: 9/01/2020

Nombre de pages: 103 pages

 

Résumé

Cet après-midi-là, Julie passe quelques heures à la piscine municipale avec Charlotte, sa fille de sept ans dont elle n’a plus la garde. Ce moment privilégié est une chance pour elle de regagner le cœur de Charlotte et elle voudrait tout bien faire. Mais, dans le bassin, ses angoisses remontent à la surface. Rien ne lui paraît plus difficile qu’être mère.
Car, depuis trois ans, Julie surnage. Un épisode du passé qu’elle a gardé secret l’a plongée dans un profond désarroi. Comment prendre soin d’un enfant quand l’horreur obsède l’âme ?
Pourtant, ce jour-là, tandis que Charlotte multiplie les prouesses dans le grand bassin, quelque chose se produit, qui va tout changer.

Avis

J’ai aimé ce roman même si ma lecture fut trop rapide à mon goût. J’aurai aimé en avoir plus. Ce n’est pas un argument pour un mauvais livre. En effet, on veut toujours plus de gâteau au chocolat mais est-ce raisonnable?

J’ai tout de suite  eu beaucoup d’empathie pour Julie. On s’identifie très vite à cette femme. Le fait de faire le parallèle entre la submersion des angoisses et des problèmes de Julie et la piscine est très bien fait. Ayant très très peur des étendues d’eau où je n’ai pas pied je panique vite. Ici, j’ai donc été en apnée une grande partie du roman et cela m’a permis de comprendre le personnage principal. La reconquête qu’elle mène pour sa fille et ce qu’elle surmonte pour cela m’a beaucoup plu. On voit que l’amour mère-fille est plus fort que tout dans la vie.

Quand on découvre le secret de Julie et tout l’effet papillon de ce secret j’ai été bouleversée. Puis quand vient l’événement à la piscine qui fait déclic dans la tête de Julie m’a surprise et après tout s’est accéléré. Et c’est à partir de là où j’ai trouvé que cela allait trop vite. Je ne sais pas si c’est mon rythme de lecture qui s’est accéléré au vu de l’intrigue ou si c’est l’autrice qui  a voulu créer cette effet spirale pour faire le parallèle avec ce même effet dans la vie et la tête de son personnage.

Je vous le recommande si vous cherchez un contemporain sur le lien mère-fille et sur la reconstruction d’une femme également.

Note 7,5/10