2020

L’homme qui tua Chris Kyle de Fabien Nuty et Bruno

Après American Sniper de Chris Kyle, L’homme qui tua Chris Kyle de Fabien Nuty et Bruno

Chris Kyle est un héros. Ancien sniper chez les Navy Seals durant la guerre d’Irak, il a tué plus de 160 « cibles ». Au faîte de sa gloire, Chris Kyle dédie sa vie à aider ses anciens camarades de combats marqués aussi bien physiquement que mentalement par la guerre. Eddie Ray Routh est l’un d’entre eux. Le 2 février 2013, l’inconnu Eddie Ray Routh abat la Légende Chris Kyle. Chris Kyle avait par ailleurs publié son autobiographie qui reste à l’heure actuelle un bestseller en la matière.

Un bon complément à American Sniper

Ayant beaucoup aimé le film de Clint Eastwood avec Bradley Cooper, j’étais curieuse de découvrir cette bande-dessinée racontant une « autre version » de l’histoire de Chris Kyle. Contrairement au film qui est adapté de son autobiographie, la bande dessinée s’est basée sur son meurtre et les actes qui ont suivis. Sa femme et Clint Eastwood avait volontairement survolé le passage avec Eddie Ray Routh pour ne pas lui “offrir de publicité” suite à son acte. 

Nous y trouvons des extraits d’émissions télévisées avec les interventions de sa femme ou de Jesse Ventura. On y parle de l’histoire d’Eddie Ray Routh et comment il en est arrivé à tuer Chris et son ami Chad. Les auteurs nous parlent également de son procès post-mortem avec Jesse Ventura ainsi que l’histoire résumée de ce dernier.  

J’ai bien aimé ce roman graphique. Il m’a donné envie de regarder de nouveau le filme et de découvrir les romans qu’a écrit sa femme.

L’histoire d’un soldat américain au cœur d’une controverse sur l’utilisation des armes et les troubles post-traumatiques

Le sujet des troubles post-traumatiques m’intéresse fortement depuis que je l’ai découvert pendant mes études infirmières. C’est une des raisons qui m’avait poussée à l’époque à vouloir regarder American Sniper. Et l’armée est un « bon vivier » de personnes souffrant de ces troubles. Ils voient et font des choses allant contre leur nature d’Homme. Cela a un impact sur leur santé mentale et ils ont chacun leur manière de vivre/ survivre par la suite. Ici, on voit que Chris Kyle et Eddie Ray Routh en sont victimes tous les deux. Cependant, les conséquences ont été très différentes. C’est un sujet qui fait parler et qui amène à des débats et discussions très intéressantes.

L’autre sujet évoqué dans cette histoire est l’utilisation des armes. Tout comme après la sortie du film et des livres, la sortie de cette B.D. va faire parler de l’utilisation des armes à feu aux U.S.A..

Contrairement au film qui est pro-Kyle, j’ai trouvé ce roman plus « objectif ». On y parle de fait et on cite les protagonistes de l’histoire. On sent moins le point de vue des auteurs contrairement au film de Clint Eastwood. 

Je vous conseille cette bande dessinée que vous connaissez ou non l’histoire de Chris Kyle. Le fait d’avoir vu le film ou lu la biographie permet peut-être de connaître l’histoire de la victime avant de connaître celle de son meurtrier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s