Marilyn 1962 de Sébastien Cauchon

Auteur: Sébastien Cauchon

Edition: stock

Date de parution: 4/05/2016

Nombre de pages: 216 pages

 

Résumé

Eunice, Whitey, Agnes, Ralph, Ralph encore, mais aussi Paula, Inez, Larry, Evelyn, Cherie, May et Pat. C’est à leurs côtés que Marilyn Monroe vécut ses derniers mois à Los Angeles en 1962. Des amis, des collaborateurs, des proches… en réalité quasiment tous ses employés. Une armée des ombres à la hiérarchie mouvante, composée d’alliés des débuts et de nouvelles recrues. Un entourage à défaut d’une famille. Que signifi ait pour eux côtoyer la plus grande star d’Hollywood, jamais à court de paradoxes ? Qui étaient-ils et quels liens avaient-il tissés avec celle qui mourut à trente-six ans, adulée de tous, mais seule dans sa maison de Brentwood à peine meublée ? Une plongée au coeur des coulisses d’un monde disparu à travers douze personnages, héros du roman vrai des derniers jours de Marilyn Monroe.

 

Avis

Je remercie les éditions Stock pour m’avoir permis de lire ce livre.

J’ai bien aimé me plonger au cœur de la vie personnelle d’une icône d’Hollywood qu’est Marilyn Monroe. Depuis toute petite je suis fan de ce personnage. Je connaissais son histoire dans les grandes lignes mais je n’avais jamais rien lu sur cette actrice.

On y voit la solitude de cette jeune tant adulée mais critiquée. Ce que j’ai apprécié aussi est de voir tous les dessous de son entourage qui, au final lui voulait plus de mal que de bien. On y voit le revers de la célébrité.
En conclusion je vous le recommande surtout pour les fans de Marilyn Monroe et les curieux. 🙂

Note 7,5/10

Commentaires

  1. Je suis une véritable fan de Marilyn Monroe, j’ai beaucoup de livres la concernant et j’avais entendu parler de celui ci… et je ne m’en souvenais plus jusqu’à ce que je lise ton article !
    Du coup, je pense qu’il va enfin s’ajouter à ma wishlist ! 😀

    1. Ah oui je te le conseille vraiment d’autant plus si tu es une grande fan de Marilyn Monroe. 😉 j’ai beaucoup aimé lire les temoignages de ses proches. On se sent proche d’eux et on s’y croirait presque. 😆

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *